Le Grand Hôtel de St Jean de Luz

Non loin de mon cher Cap- Ferret, Saint  Jean de Luz possède, entre autres richesses, 2 incontournables : sa baie et l’emblématique Grand Hôtel Thalasso & Spa.

 

C’est à la fin du XIX° que le Grand Hôtel de Saint Jean de Luz a vu le jour.  Ayant vécu sous différentes appellations,  c’est en 1982 que l’hôtel prit le nom de « Grand Hôtel ». Après mille péripéties, notamment ces 2 incendies essuyés en 1904 et le plus récent en 2014, le Grand Hôtel Thalasso & Spa a célébré sa réouverture le 1er juin 2015.Il a été entièrement rénové et cette rénovation haut de gamme s’inscrit dans son histoire et celle de son patrimoine en illustrant parfaitement l’Art nouveau et la modernité.

 

L’accueil au Grand Hôtel, premier moment de vérité, est chaleureux mais avec discernement, courtois avec efficacité et enthousiasme…et le rêve ne fait que commencer. Pour arriver à ma chambre, je chemine le long des couloirs où pour mieux cultiver l’exceptionnel, différents objets d’art jalonnent chaque étage. Ma chambre n’est que magie.  Elle donne  directement sur la plage de la baie de Saint Jean de Luz et m’offre un panorama exceptionnel où j’admire le coucher du soleil et sa myriade de couleurs. Sa décoration stylée et d’un goût certain lui confère une atmosphère particulièrement raffinée.

Que l’on soit dans sa chambre, au restaurant ou à la piscine, la vue sur la baie de St de Luz est époustouflante. Aussi ai-je pris le temps d’admirer, une fois de plus, les lumières du soir qui l’illuminent. Et c’est face à cette immensité et dans ce lieu d’exception que se tient au sein de l’élégante Rotonde Art Déco,  le restaurant  « l’Océan ». Sa gastronomie est une expérience unique qui met en scène l’authenticité d’un savoir-faire et l’excellence des produits terre et mer du Pays Basque. Une des meilleure table de la région.
Après dix ans passés à Carmel en Californie et quatre ans au château de Brindos, le tout juste quadragénaire chef  Christophe Grosjean et sa brigade y officient. La cuisine est ouverte  offrant aux convives un spectacle et au chef lui-même une des plus belles « cuisines avec vue » de France.

Le Grand Hôtel abrite en rez de plage Loreamar, son centre Thalasso & Spa. Lorsque je pénètre dans son antre, j’ai le sentiment d’appartenir à un cercle de privilégiés : son atmosphère est feutrée, élégante et reposante, des bougies scintillent, un silence léger invite à la détente.  Avec un personnel à mon écoute, je me sens vite adoptée. Le centre est conçu autour d’une piscine avec l’impression d’être directement sur la plage de sable. Outre la palette des soins de base (curatifs ou de bien-être) des formules spécifiques sont proposées.

J’ai eu 2 coups de cœur.
Le premier est la prise en charge médicalisée et personnalisée exercée par le Dr. Véronique Lacroix, nutritionniste et homéopathe. Son rôle est de traiter les maladies liées à l’alimentation et de faire suivre son diagnostic par deux protocoles appropriés à mes problématiques ; l’un est alimentaire dicté par une ordonnance et l’autre de soins à effectuer à la thalasso pendant mon séjour au Grand Hôtel. Le  but de ces préconisations est d’éliminer toutes les toxines que j’ai accumulées.
Mon second coup de cœur est la séance d’ostéopathie aquatique effectuée par Helmi Fakhfakh, ostéopathe-aquatique. Cette méthode est l’adaptation de l’ostéopathie traditionnelle sur table mais dans ce cas précis en eau chaude. L’avantage de l’ostéopathie aquatique est d’aller au-delà de l’aspect physique mais également de traiter les émotions. Harnachée de flotteurs, je suis immergée dans la piscine chauffée à 34° et alors commencent 60 minutes de relâchement total.
Il me semble être dans une bulle dans laquelle je flotte. Je ferme mes yeux et me laisse dériver par les balancements imprimés par Helmi Fakhfakh. Ensuite et toujours immergée, l’ostéopathe pose ses mains sur certaines zones de mon corps qui ont retenu son attention et commence une manipulation traditionnelle toute en douceur. La séance se termine et le médecin m’aide à retrouver tout doucement la réalité.
Mon ressenti est immédiat, ce moment a fait diminuer le stress que j’avais amassé et par conséquence mes maux de dos et d’épaules.

La semaine a vite passée et comme toute bonne chose a malheureusement une fin, il est temps pour moi de repartir mais avec un vœu pieu en tête: celui de revenir bientôt.

Chambre de luxe à partir de 295€ / nuit
Soins  à la carte a partir de 45€
Médecin consultation offerte dans le cadre de la Thalasso
Ostéopathe aquatique 30mn 95€

www.luzgrandhotel.fr