Marie Ceccaldi, fondatrice de Casanera

Quand on regarde une photo de Marie Ceccaldi, c’est toute le soleil et la bienveillance Corse qui vous transporte. C’est en 2010 que Marie a créé la sublime marque « Casanera » véritable encyclopédie des plantes et de leurs bienfaits. Marque totalement addictive pour ceux et celles qui comme moi ont eu la chance de la découvrir. Marie a eu la gentillesse d’accepter de répondre à quelques questions pour Vanitycase.

 

Comment l’idée d’une marque Made in Maquis vous est-elle venue ?
Mon mari est propriétaire du Domaine La Signoria à Calvi. J’y ai alors ouvert un spa en 2010.Ayant eu une arrière-grand-mère guérisseuse avec une connaissance pointue des plantes corses, elle nous a transmis sa passion. C’est donc tout naturellement que j’ai créé une ligne de produits réservée aux cabines de soins du SPA, principalement à base de matières premières et d’huiles essentielles  endémiques aux plantes corses.

Le succès a été tel que la clientèle a souhaité acquérir les produits testés dans notre SPA, cela m’a amené à la création de la gamme ainsi qu’en 2011 à l’ouverture de la première boutique à Calvi.

D’où vient le nom Casanera ?
Cela signifie « Maison noire » et rappelle le style apothicaire. Nous avons imaginé une atmosphère entre herboristerie et maison de Seigneur dans le style Napoléon III donc décorée de mobilier noir. Nous avons perpétué le noir également dans le code couleur de notre flaconnage avec le souci de préserver de la lumière les principes actifs des plantes.

Quelles sont les valeurs de Casanera ? Ses axes de différenciation ? Sa cible ?
L’Authenticité et la promotion du meilleur de la flore corse sont, entre autres, les valeurs de « Casenera ». Nous n’utilisons que des matières naturelles et nos produits sont fabriqués de manière artisanale. La cueillette se fait à la main, pratiquement tous les mois pour une extrême fraîcheur. Nous utilisons également des hydrolats, des cires d’abeilles, de la gelée royale. Nos conservateurs sont 100% naturels.
Aucun produit de synthèse provenant de la pétrochimie n’intervient dans la fabrication. Nos savons sont faits à la main, moulés à la spatule en saponification à froid. Nos bougies sont 100 % végétales, dont les parfums naturels proviennent d’huiles d’essentielles corses et sont toutes coulées à la main sur l’Île de Beauté. Nos diffuseurs sont à base d’Eau de Parfum, chose suffisamment rare voire exceptionnelle pour être rélevée et en être fiers.

Vous l’aurez compris, nos clients sont des amoureux de la Corse, des esthètes qui aiment les soins biologiques à base de plantes sauvages aux actifs dermatologiques rares et aux nombreuses vertus.

Vos fragrances sont somptueuses, comment les travaillez-vous ?
Elles sont toutes à base d’huiles essentielles corses distillées dans la journée. Aidée d’un nez, je démarre toujours avec l’immortelle sauvage corse et j’y associe soit des agrumes, soit des herbes folles et différentes plantes aromatiques.
Hormis la gente féminine nous avons une clientèle masculine très séduite par nos fragrances.

Comment s’organisent vos gammes ?
Nos gammes de produits s’organisent autour d’une plante mise en majesté.
Nous avons la gamme immortelle, notre best-of anti-âge, notre gamme myrte qui est purifiante, Preziosa à la figue de barbarie et à base de plusieurs huiles végétales (argan, bourrache…) et la petite dernière Merveillosa à base de produits de la ruche (propolis, cire d’abeille, gelée royale) et de Grenade.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour Aria Divina, voyage au sein du maquis.Pouvez-vous raconter à nos lectrices son histoire ?
Aria Divina est le premier parfum que j’ai créé et nous avons mis, un nez et moi même, presque un an à le mettre au point car je voulais reproduire le parfum subtil qu’évoque le printemps dans le maquis : fleurs de cyste, d’immortelle, de myrte. Son parfum miellé est adouci par la mandarine et le cédrat.

Lors de vos voyages qu’emportez-vous dans votre Vanitycase ?
Lors d’un voyage j’apporte toujours dans mes bagages un petit bout de ma Corse : un petit diffuseur de Balagna en 100 ML pour ma chambre d’hôtel.
Et bien sur mes produits de beauté : Sérum immortelle, ma fameuse crème Hydrolat de myrte ou d’immortelle, que je vaporise le matin au réveil et après le démaquillage le soir. Et un savon dur à la menthe sauvage, très tonique pour la douche du matin et qui me fait penser au parfum quand je me baignais enfant dans la rivière au village.

Quel est votre produit fétiche ? Pourquoi ?
Le baume à l’immortelle, c’est mon baume à tout faire, je ne peux m’en passer.

Qu’est-ce qu’une femme belle ?
Une belle femme est une femme qui est naturelle et qui prend soin de sa santé. Elle se consacre un peu de temps, elle est vigilante dans le choix de ses produits de beauté que cela soit un soin visage, corps ou capillaire. Et dernière chose, elle a le sourire aux lèvres pour rayonner !

Si vous aviez une adresse en Corse à nous faire découvrir, quelle serait-elle ?
Notre hôtel, bien évidemment, le Domaine la Signoria et une autre : le Domaine de Murtoli, deux vrais petits paradis.

 

www.casanera.fr