Satin Perfect de Phillips, THE dépilateur

Oh rage, oh désespoir, oh poils ennemis !…

Laquelle d’entre nous ne s’est jamais retrouvée tel un yeti et une esthéticienne overbookée, car oui il y a des filles qui prennent rdv des semaines à l’avance !
Pour parer à cette problématique il y a les instituts sans rendez-vous, dont je ne suis pas fan. Il reste donc l’épilation maison. N’étant pas du tout douée avec les cires, j’opte pour l’épilation électrique.
Heummmm je dois vous avouer que je suis une douillette de première et que les souvenirs des 1ers épilateurs me font froid dans le dos.

Mais je prends mon courage à deux mains et zou, c’est parti :
Tout d’abord dans le coffret il n’y a pas 1 mais 2 épilateurs : Un normal pour les jambes et les cuisses, un plus petit pour les aisselles et le maillot.

Le plus grand est franchement bien : je m’attendais à hurler, en fait non, en plus son bruit est sourd, genre « je ne fais pas mal » et il est doté d’une petite lumière très pratique qui permet de ne pas passer à côté des poils les plus discrets. Une gamme d’accessoires est fournie : massant, redresseurs de poils… et une jolie trousse blanche pour tous ranger.
Le mini, en revanche, c’est un peu la catastrophe, le bruit strident dit « tu vas souuuuuufffriiiiir » ! Et oui, je souffre ! Soit disant de précision, la ligne de mon maillot ressemble plus à une mini vague… Pas convaincue donc !
En Résumé : Acheter un épilateur électrique nouvelle génération est un bon investissement car  cela ne fait plus aussi mal qu’avant, épile franchement bien.
En revanche on oubli, les  mini zone, qui méritent plus de douceur et de précision.

Son bon sens nous fait souvent changer de direction au dernier moment. Elle ne se laisse pas influencer par les tendances. Sa peau sensible l’oblige à se battre pour dégoter la dernière petite merveille qui va lui procurer du mieux-être et vous en faire profiter.